Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le ch'ti mi atterré

La taxe carbone, c'est bien pour le Nord-Pas de Calais

15 Novembre 2018 , Rédigé par Rémi Matuszewski

Samedi, les "gilets jaunes" vont bloquer les routes du Nord Pas de Calais comme partout ailleurs en France :

La taxe carbone, c'est bien pour le Nord-Pas de Calais

Ils seraient soutenus, selon un sondage de la Voix du Nord, par 64 % des habitants de la Région, soit un peu moins que les taux donnés au plan national.

Les élus de droite à la tête de la Région, se sont empressés de prendre des positions très compréhensives de la colères de nos "gilets jaunes", comme Xavier Bertrand le 5 novembre sur Europe 1. Selon lui, "taxer les carburants, c'est aussi taxer le travail" !

J'ai bien envie de prendre un peu le contre-pied de cette assourdissante unanimité...

Le Nord-Pas de Calais gagnerait bien à diminuer le trafic routier qui l'asphyxie.

Pour le meilleur et pour le pire, notre Région de trouve au cœur de flux intenses de transports de marchandises, toute l'Europe des camions transitant, non pas par la Bretagne des "bonnets rouges" qui ont fait capoter l'écotaxe, mais ici :

Source : Région Nord Pas de Calais, 2011

Source : Région Nord Pas de Calais, 2011

On passe par Calais, Lille, Boulogne-sur-Mer et le bassin minier pour aller de et vers la Grande-Bretagne de et vers la France, l'Allemagne et le Sud-Est de l'Europe. On passe par Lille, Valenciennes et le bassin minier pour aller de et vers les grands ports de la mer du Nord (Rotterdam, Anvers, Gand, Dunkerque et Zeebrugge) de et vers la France et le Sud-Ouest de l'Europe.

Et il suffit de regarder les plaques minéralogiques lettones, polonaises ou espagnoles sur l'A1 ou sur la voie rapide urbaine pour le constater - 13 camions (en moyenne) toutes les minutes sur l'A1 à hauteur de Dourges, 8 camions toutes les minutes sur l'A22 à Tourcoing, 1 camion toutes les 30 secondes sur l'A26 à hauteur de d'Aix-Noulette !

Source : DREAL Hauts-de-France (2016)

Source : DREAL Hauts-de-France (2016)

A cela s'ajoute un trafic domicile-travail parmi les plus importants de France au sein de l' "aire urbaine centrale" : chaque matin, les routes qui mènent à la métropole lilloise sont engorgées par les résidents du bassin minier, mais aussi des zones "périurbaines" de plus en plus lointaines qui vivent dans l'orbite de la métropole : Pévèle-Mélantois, Weppes, Flandre intérieure qui ont connu des progressions de populations importantes dans les 20 dernières années.

115 000 véhicules par jour sur l'A1 à hauteur de Dourges, autour de 90 000 sur l'A25 et l'A22, entre 30 et 50 000 sur l'A23, l'A27 ou la N41 :

Source : DREAL Hauts-de-France (2016)

Source : DREAL Hauts-de-France (2016)

Tout cela a des effets néfastes : au-delà de l'engorgement de la métropole lilloise, c'est bien sûr de santé publique qu'il s'agit. Dans une enquête de 2016, Santé publique France faisait un lien très direct entre pollution par les particules fines et surmortalité, notamment dans le Nord-Pas de Calais :

Concentration en particules fines ("PM2,5")

Concentration en particules fines ("PM2,5")

C'est ainsi plus de 3 ans d'espérance de vie qui sont perdues dans l'aire urbaine centrale du Nord-Pas de Calais du fait de la pollution atmosphérique.

Gain d'espérance de vie en année dans un scénario sans pollution atmosphérique.

Gain d'espérance de vie en année dans un scénario sans pollution atmosphérique.

Alors, non, je n'ai pas beaucoup de commisération pour les "gilets jaunes", ni pour les solutions du type "chèques gasoil" façon Hauts de France pourtant cités en exemple de solution par le gouvernement.

Il est un temps pourtant où la Région avait un discours plus cohérent sur la question de la fiscalité écologique, réclamant le maintien d'une écotaxe poids lourds régionalisée qui aurait permis à la fois de dédommager notre Région à hauteur des nuisances encourues et de permettre de boucler le financement d'infrastructures alternatives proposées par l'ancien exécutif régional et qui n'ont pas beaucoup avancé (hors effets de communication) depuis : RER Lille-bassin minier ou Canal Seine Nord notamment.

Et c'est la grande faiblesse du projet légitime de fiscalité sur les carburants de l'actuel gouvernement : c'est qu'il n'est pas justifié par un plan de financement d'infrastructures à la hauteur du gain pour les recettes de l'Etat...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article